A TABLE !

Rééquilibrage alimentaire

 

 

 

Il fut un temps (pas plus tard que la semaine dernière) je mangeais comme une vache. Des quantités astronomiques de nourriture à ne plus voir la couleur de l’assiette. Je sais que je n’écoute pas mon corps. Pour moi ne plus avoir faim signifie « avoir les amygdales qui baignent l’estomac rempli à ras bord ». J’ai toujours eu un rapport particulier avec la nourriture, je suis très difficile. Je ne suis pas une dingue de viande et je suis fâchée depuis mon enfance avec les légumes.

Pour me donner envie, il faut que mes 4 sens soient en harmonie totale. Je m’explique :

  • Le toucher. La texture de l’aliment. S’il y a quoi que ce soit de suspect qui me passe sous la dent ou effleure ma langue telle qu’un cartilage, un nerf ou même une texture granuleuse/élastique je me retrouve avec des haut-le-cœur intempestifs. Autant vous dire que ce n’est pas très sexy.
  • La vue. Si la nourriture n’a pas une esthétique convenable ça ne me donne pas envie. Prenons exemple avec une langue de bœuf, on voit les papilles gustatives et ça mon cerveau n’est pas du tout d’accord pour que je le mette dans ma bouche.
  • L’odorat. Vous vous en doutez, c’est évident !
  • Le goût of course.

Mon dada c’est la nourriture préparée, grasse et pas saine du tout. J’éprouve de réels sentiments pour Mac do, la mayonnaise (Amora celle avec le bouchon orange), le restaurant Chinois…

 

 


 

Nous en sommes là. J’ai décidé de changer. Je ne sais pas d’où me vient cette résolution mais j’ai envie de tout faire pour retrouver une alimentation normale. Éviter les produits industriels, manger moins gras, moins salé, moins sucré. Réduire ma consommation de viande et essayer de limiter les déchets.
Il y a juste un hic, je ne sais pas cuisiner. Je fais tout brûler, une vraie pyromane. Je ne sais pas gérer les quantités et lorsque je lis une recette je saute des étapes par étourderie. En revanche j’adore faire de la pâtisserie. C’est un bon début non ?

J’ai beaucoup de chemin à parcourir j’en ai conscience. C’est un défi de tous les jours qui, je pense, deviendra instinctif. Je suis motivée et je compte bien réussir. (Peut-être qu’un jour j’ouvrirais mon restau’ 4 étoiles .). Je dois me remettre en question sur plusieurs points. Je dois réapprendre à manger et à me réconcilier avec les légumes. Je dois apprendre à varier un maximum mon alimentation et à revoir totalement mon hygiène de vie.

 

 

 

 

Et si nous étions plusieurs à franchir ce cap ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *